check icon

Tonnage traité depuis notre ouverture

4228166

tonnes
de matières

Partagez La santé financière de Tricentris

Une collaboration de François Aubin, contrôleur financier

D’un point de vue financier, excluant 2016, les trois dernières années ont été plus difficiles pour Tricentris ; les prix du marché relativement bas combinés aux investissements importants en capital ont amené une pression importante sur nos liquidités. Malgré les contributions supplémentaires des villes, nous étions souvent à la limite de notre marge de crédit.

La remontée importante des prix en 2016 a permis de retrouver un fond de roulement positif, mais nous devions solidifier notre structure financière à plus long terme. En effet, Tricentris continue à connaître une croissance importante et, considérant notre grande dépendance aux prix du marché, la situation devenait insoutenable et se devait d’être stabilisée.

Les nouveaux protocoles d’entente viennent répondre à ce besoin de stabilité. Avec l’accroissement de notre fonds de stabilisation qui atteint aujourd’hui près de 3,5 millions $, nous sommes en bonne position pour faire face à une éventuelle crise des marchés comme celle vécue en 2008-2009. Cela nous permettra de mieux prévoir nos dépenses en capital, de présenter un meilleur bilan financier et donc de pouvoir négocier de meilleures conditions lors de nos demandes de financement. Il deviendra aussi plus facile pour nos membres de prévoir leurs dépenses puisque la clause, autrefois appelée 1.4.2, n’aura plus besoin d’être budgétée automatiquement.

Bref, Tricentris est en bonne santé financière. Je suis convaincu qu’avec les améliorations importantes apportées dans nos usines, du point de vue des équipements et des opérations, et grâce à la qualité du travail de nos employés, nous allons continuer à répondre au premier volet de notre mission : offrir le meilleur service au meilleur coût possible.