check icon

Tonnage traité depuis notre ouverture

4151982

tonnes
de matières

krysteline-originale

De nouveaux équipements pour le traitement du verre à Terrebonne

C’est maintenant chose faite! Les équipements novateurs de tri et de nettoyage du verre, issus du plan Verre l’innovation de Éco Entreprises Québec, sont maintenant installés à notre usine de Terrebonne.

Depuis l’annonce de notre sélection à ce programme en novembre dernier, l’équipe de Terrebonne se préparait à ce moment. C’est donc en collaboration avec Les Industries Machinex Inc. que s’est fait l’installation de ces nouveaux équipements de technologie de pointe développés par la compagnie britannique Krysteline Technologies. Ce système, déjà utilisé en Europe, a toutefois dû être adapté au traitement de la matière pêle-mêle telle qu’on la retrouve ici. Et après une période de rodage, il atteint maintenant le niveau de performance souhaité et produit du verre beaucoup plus propre. Ce n’est pas que le verre soit lavé; ce sont plutôt de nouvelles étapes de nettoyage qui, en retirant une grande quantité des autres matières qui sont inévitablement mélangées au verre, produisent un résultat final plus pur.

En effet, à notre centre de tri, le verre brut sortant des séparateurs balistiques contient près de 20% de contaminants. Dans le nouveau système de traitement du verre, un aimant retire les métaux ferreux qui pourraient y être mélangés. La matière passe ensuite par un tamis vibrant qui, avec des trous de différentes grosseurs qui séparent le verre en deux grosseurs différentes et retire certains contaminants de dimension plus importante tels que les bouchons. Un inspecteur de qualité est aussi en poste afin d’enlever les contaminants qui pourraient malgré tout être présents après ces étapes. Puis, le verre transite dans une unité d’aspiration de style zigzag qui soustrait les particules légères comme le papier déchiqueté. Le verre est ensuite acheminé dans l’imploseur et réduit à une granulométrie plus fine, prêt à être envoyé chez un conditionneur pour y être transformé. Après ces étapes de nettoyage, le verre fin contient maintenant moins de 5% de contaminants, alors que le verre grossier a un taux de pureté autour de 91%.

Annuellement, notre usine de Terrebonne reçoit 17 000 tonnes de verre ce qui représente 21% de la matière totale reçue. Ce sont donc 17 000 tonnes de verre qui sont maintenant acheminées à notre usine de micronisation pour y être conditionnées et valorisées.

Mentionnons l’excellent travail de l’équipe des Industries Machinex Inc. Il s’agit d’un partenaire en or qui nous a prêté main forte à chaque étape de ce projet. Que ce soit pour relever des défis d’ordre mécanique, électrique ou encore de programmation, ils ont su travailler parallèlement dans différentes sphères d’activité et démontrer la grande polyvalence de l’entreprise, comme le souligne monsieur Michel Gélinas, directeur du centre de tri de Terrebonne.

_DSC1862

2017; une année chargée en projets

Ce n’est pas parce que Tricentris franchit le cap des 20 ans que nous avons l’intention de ralentir pour autant. Au contraire. Le développement, le perfectionnement, l’adaptation et l’évolution sont inscrits dans l’ADN de l’organisme. Et 2017 ne fera pas exception à la règle!

Dès avril, les équipements Krysteline pour le traitement du verre, fournis dans le cadre du programme Verre l’Innovation d’Éco Entreprises Québec, seront installés à notre centre de tri de Terrebonne. De nouveaux lecteurs optiques seront aussi ajoutés pour épurer davantage nos rejets et ainsi assurer qu’aussi peu de matière recyclable possible s’y retrouve. Puis, suite au succès de ces appareils dans nos autres usines, deux récupérateurs de sacs seront installés à Terrebonne.

Du côté de Lachute, les mécaniciens pourront dorénavant compter sur un atelier de maintenance digne de ce nom avec la construction d’un espace d’environ 1800 pi² prévu à cet effet. Notre équipe travaillera également à modifier le dispositif qui achemine le verre de la sortie du séparateur balistique de finition vers le système de traitement du verre; les trois sections de convoyeurs actuellement en place seront remplacés par un seul convoyeur. L’automatisation des réserves fait également partie de leurs projets.

À Gatineau, un deuxième récupérateur de sacs sera mis en place sur la ligne de tri. On verra aussi l’installation d’un nouveau compacteur à déchets et la capacité électrique de l’usine sera augmentée afin de permettre l’ajout d’équipements nécessaires à l’amélioration des opérations. Quant à notre usine de micronisation du verre, un nouveau broyeur sera installé ainsi qu’un classificateur permettant de séparer les particules.

En collaboration avec les Industries Machinex Inc. nous remplacerons les séparateurs à carton de nos succursales de Terrebonne et Lachute. Nous ne parlons pas de changer pour un modèle plus récent, mais bien d’un design complètement différent qui nous permettra d’améliorer la qualité des ballots de carton produits. Ces nouveaux équipements devraient également diminuer les accrochages et les enroulages, évitant ainsi des blocages.

Et finalement, toutes nos bâtisses seront bientôt munies de bornes de recharge pour les voitures électriques. Au total, tous ces projets représentent un investissement de plus de 2 millions. Il va sans dire que nos directeurs de beaux défis devant eux.