check icon

Tonnage traité depuis notre ouverture

4228168

tonnes
de matières

Partagez Un bouchon à la fois

L’artiste multidisciplinaire de Saint-Lazare, Madeleine Turgeon, caressait l’idée de créer une œuvre à partir de bouchons de plastique depuis un moment déjà. Et c’est en juin dernier qu’elle entame le processus afin d’avoir accès à cette matière. Plusieurs bibliothèques de la MRC Vaudreuil-Soulanges embarquent dans le projet et deviennent des points de dépôt où les citoyens sont invités à aller porter leurs bouchons et couvercles.

Le taux de participation des résidents dépasse alors ses attentes et bien vite, le projet Florilège prend forme. Il s’agit d’une grande œuvre sculpturale extérieure qui regroupe une vingtaine de tiges fleuries. Rappelant un immense feu d’artifice, cette création sera d’ailleurs bientôt installée de façon permanente devant les bureaux de la MRC. Chaque tige qui la compose compte à elle seule près de 200 bouchons qui ont préalablement été percés et enfilés un à un.

Travaillant avec de la matière récupérée, Madame Turgeon doit adapter son œuvre en fonction de ce qu’elle reçoit. Florilège démontre d’ailleurs très bien la dominance des bouchons bleus et blancs que nous avons au Québec. « Les couleurs les plus rares sont le rose, le mauve et le jaune. Alors ceux-là, je les utilise avec parcimonie pour faire des accents ou des petites touches de couleur. » explique-t-elle.

En plus de l’appui de la MRC et des citoyens, quelques centres de la petite enfance contribuent également à la réalisation de l’œuvre. À l’aide de jeux, les enfants s’amusent à classer les bouchons récupérés par couleur. Le projet est en fait tellement rassembleur que les bouchons continuent d’arriver et les bénévoles de se multiplier alors même que Florilège est pratiquement terminée. Madame Turgeon s’est donc lancée dans un deuxième projet et offre maintenant une version plus petite de ces jolies fleurs en bouchons sous la forme de centres de tables. En plus d’être originaux, ils pourront être loués pour différents événements. Madame Turgeon ajoute : « Si ça peut servir à inspirer d’autres gens à faire pareil dans d’autres municipalités, tant mieux! Je n’ai pas un brevet là-dessus! Mais plus on va en voir, plus il va y avoir de la créativité. C’est aussi ma façon de sauver quelques bouchons en plastique qui bien souvent, ne sont pas identifiés ou trop petits pour le centre de tri. »

Pour plus de renseignements, visitez www.madeleineturgeon.com.

photo-bouchon-1
pellicule agriocole

Recyclage des pellicules agricoles ; une réalité loin de la perception

Il y a quelques mois, nous annoncions que Tricentris entreprenait une étude de faisabilité visant la récupération des pellicules agricoles sur notre territoire. Nous répondions ainsi à nos administrateurs, eux-mêmes questionnés par leurs citoyens agriculteurs, demandant si Tricentris pouvait devenir une solution pour une meilleure gestion de ces matières. Nous avons donc fait notre devoir...
symbiose

Partagez Oui à la symbiose industrielle!

La symbiose industrielle se produit lorsqu’un réseau d’entreprises et de collectivités d’un même territoire sont maillées entre elles par des échanges de matières résiduelles, d’énergie et de ressources. Et c’est exactement ce que vient nous proposer Synergie Économique Laurentides (SEL).

Green ta vie_1

Green ton bac!

Les gens recyclent et veulent recycler. Ils pensent souvent bien faire mais parfois, ce qu’ils croient savoir n’est plus nécessairement à jour. C’est pourquoi Tricentris a souhaité réaliser une série de capsules vidéos visant à informer les citoyens. Pas des capsules portant sur Tricentris, mais bien sur les bonnes pratiques de la récupération. Afin de...