check icon

Tonnage traité depuis notre ouverture

6426851

tonnes
de matières

Partagez Édito – décembre 2021

FPotvin

Les élections municipales, quel mauvais timing…

Par Frédéric Potvin, Directeur général

 

C’est le 7 novembre dernier qu’avaient lieu les élections municipales au Québec. C’est toujours un moment important pour nous puisque notre conseil d’administration compte 27 élus municipaux.

Les élections municipales sont donc aussi le moment choisi par certains de mettre fin à leur carrière politique. C’est ce que 8 de nos administrateurs ont décidé de faire tandis que 5 autres ont perdu leurs élections.

Ce fut notamment le cas de notre président, M. Carl Péloquin, qui fut mon équipier pendant ces 4 années de présidence. J’ai beaucoup d’estime pour lui. Il m’a accompagné pendant ce qui fut sans doute nos années les plus difficiles. Il y eut la crise du Green Fence en Chine en 2017. Il y eut ensuite le National Sword en 2019 alors que la Chine cessait net ses importations de matières recyclables. Nous avons évidemment vécu la crise pandémique en début 2020 et plus récemment, la crise de la main d’œuvre. Et pour finir, un jugement de la cour d’appel en notre défaveur. Bref, M. Péloquin ne l’aura pas eu facile. Nous avons traversé ensemble ces tempêtes et son aide et son soutien ont été souvent nécessaires, sinon salutaires.

Ainsi, je tiens à remercier toutes ces administratrices et tous ces administrateurs qui ont bien voulu nous aider à faire de Tricentris une entreprise comme elle l’est : audacieuse et respectée. Ces femmes et ces hommes ont des horaires chargés et le temps qu’ils nous consacrent est précieux. Et bien sûr, je leur souhaite bonne chance dans leurs nouveaux défis personnels.

Aujourd’hui, du moins d’ici quelques semaines, nous aurons une ou un nouveau président(e) et bien des nouveaux administrateurs qui vivront sans doute à leur tour tout un défi. La crise pandémique et celle de la main-d’œuvre ne sont pas terminées. Ces gens auront la tâche de guider Tricentris vers son prochain statut sans oublier de surveiller du coin de l’œil la modernisation de la collecte sélective et de la consigne qui bouleverseront nos façons de faire.

Mais sachez que toute une équipe d’employés dédiés seront derrière vous, pour s’assurer que Tricentris continue d’avancer.

Et pour faire le lien avec mon titre, imaginez une entreprise qui changerait tout son conseil d’administration et à qui, dans le même mois, on demande de statuer sur un nouveau budget pour la prochaine année. C’est exactement ce que l’on demande aux nouveaux élus à quelques semaines de leur assermentation au conseil municipal. Me semble que septembre serait beaucoup plus approprié pour des élections municipales, ne trouvez-vous pas ?

 

Publié dans le Tricentris Express, édition du 10 décembre.