check icon

Tonnage traité depuis notre ouverture

6293234

tonnes
de matières

eurythenes

Insolite

Un crustacé qui connaissait l’humain avant même que ce dernier ne le découvre

Une nouvelle espèce a été découverte récemment dans le nord-ouest de l’océan Pacifique, le Eusrythenes plasticus. Ce drôle de nom a été attribué à ce crustacé d’environ 10 mm parce qu’il est contaminé par le plastique.

Cette espèce d’amphipode se loge dans les grands fonds et a été trouvée dans les Fosses des Mariannes, entre le Japon et les Philippines. On retrouve dans ces fosses une contamination particulièrement élevée de polyéthylène téréphtalate (PET), plastique qui compose notamment les bouteilles d’eau.

Selon la publication de la revue scientifique Zootaxa, qui a révélé ces informations déroutantes, un de ces crustacés a été trouvé avec des fibres de microplastique s’apparentant à 84 % à du PET, dans son intestin postérieur. Bien que cette espèce soit nouvellement découverte et qu’elle ait été repêchée à plus de 6 000 mètres de profondeur, elle n’a malheureusement pas été exempte de notre influence sur l’environnement. La présence de plastique s’expliquerait par la consommation de charognes par le E. plasticus, dont plusieurs seraient contaminées par cette matière. À long terme, les scientifiques craignent que la consommation prolongée de microplastique engendre des problèmes sur la santé de ces espèces.

Avec ce nom, le Eurysthenes plasticus peut au moins se consoler d’une chose : il ne risque pas de faire saliver les friands de crustacés.

 

Publié le 15 octobre 2021 dans le Tricentris Express