check icon

Tonnage traité depuis notre ouverture

5815432

tonnes
de matières

structure orange

Insolite

Bon jusqu’à la dernière pulpe!    

structure orangeUn verre de jus d’orange fraichement pressé, c’est bien. Le faire tout en donnant une deuxième vie aux pelures normalement jetées, c’est encore mieux! Et c’est justement l’idée derrière Feel the Peel, un bar à jus d’orange qui utilise la totalité du fruit dans son processus. Développée par la firme italienne de design Carlo Ratti Associati, en collaboration avec la compagnie énergétique Eni, cette machine se sert en fait de ses rejets pour produire les verres dans lesquels le jus est servi. Pour ce faire, les pelures des oranges pressées sont recueillies dans la base transparente, puis séchées et broyées. La poussière obtenue est ensuite mélangée à de l’acide polylactique (PLA) et le bioplastique qui en résulte est finalement utilisé sous la forme de filament dans l’imprimante 3D du bar à jus. D’une hauteur de plus de trois mètres, cette installation est munie d’un imposant toit en dôme qui abrite quelque 1 500 oranges montées sur un rail en spirale. À chaque nouvelle commande, le client est alors témoin de tout le processus, des oranges qui déboulent du toit jusqu’à l’impression du verre, avant de savourer son breuvage. Par cette réalisation, Carlo Ratti souhaitait illustrer le concept de l’économie circulaire de la façon la plus tangible possible en créant une machine qui démontre qu’une orange peut être utilisée bien au-delà de son jus. Les prochaines générations de Feel the Peel incluront des nouvelles fonctions qui exploreront l’impression de textiles à partir de pelures d’oranges.

Publié le 14 septembre 2020
Article tiré du Tricentris Express de septembre 2020. Cliquez ici pour consulter le bulletin complet.

Crédit photos: carloratti.com