check icon

Tonnage traité depuis notre ouverture

4151989

tonnes
de matières

Partagez Nos Usines

Centre de tri de Lachute

En opération depuis 1998, l’usine de Lachute est le premier centre de tri Tricentris à voir le jour. À cette époque, la succursale n’avait qu’une capacité de traitement annuelle de 25 000 tonnes métriques de matières recyclables. Il n’aura fallu que trois ans pour qu’un agrandissement soit nécessaire afin de répondre à la demande croissante. C’est ainsi qu’en 2001, un ajout de 18 000 pi² aura permis à cette succursale de passer à une capacité de traitement de 75 000 tm, soit une augmentation de 200%.

En 2009, l’équipe administrative de Tricentris s’installe dans la bâtisse voisine et y établi son siège social.

Au fil des ans, le centre de tri de Lachute aura également grandit de l’intérieur en accueillant une plus grande quantité et diversité d’équipements. Plus récemment, en avril 2015, l’usine fût le chantier d’un important changement lorsque les séparateurs à disques ont été remplacés par des séparateurs balistiques.

TRICENTRIS_LACHUTE_LISL7803

Aujourd’hui, le centre de tri de Lachute est en opération six jours sur sept et compte encore, parmi son équipe de 70 employés, des membres originaux de la toute première journée d’opération.

Centre de tri de Terrebonne

TRICENTRIS_TERREBONNE_LISL8949

Inauguré en avril 2007, l’usine de Terrebonne est le deuxième centre de tri de Tricentris à prendre vie. Cette bâtisse de 45 000 pi², pouvant traiter 90 000 tonnes de matières recyclables annuellement, vient ainsi en renfort à notre succursale de Lachute et se positionne parfaitement pour desservir la Rive-Nord et la Rive-Sud de Montréal. Dès 2011, l’aire de réception est d’ailleurs agrandie de 10 500 pi² afin de permettre la réception et l’entreposage de 450 tonnes de matières supplémentaires.

Dès le début, Tricentris tient à ce que la construction de cette nouvelle bâtisse reflète les valeurs de l’organisme et respecte notre politique de développement durable. C’est pourquoi ce projet fût réalisé de façon à intégrer les critères du programme de certification LEED® (Leadership in Energy and Environnemental Design). Suite à ces efforts, c’est avec fierté que notre succursale de Terrebonne reçu sa certification LEED® de niveau Or, une première pour un centre de tri au Canada.

En plus d’accueillir une équipe de 90 employés, répartis sur deux quarts de travail, le centre de tri de Terrebonne fonctionne avec des équipements des plus performants, tels des lecteurs optiques et des séparateurs balistiques.

Centre de tri de Gatineau

En 2008, Tricentris se tourne vers la région de l’Outaouais et opère un centre de tri à Chelsea. Trois ans plus tard, en 2011, l’organisme donne le feu vert pour la construction d’une usine digne de ce nom et qui sera mieux adaptée à ses besoins et au volume toujours croissant des matières recyclables reçues. Dès février 2012, Tricentris déménage donc ses opérations dans sa nouvelle succursale de Gatineau.

Pour ce troisième centre de tri, Tricentris innove une fois de plus en ajoutant, en partenariat avec la SAQ, un trommel à ses équipements; une technologie encore jamais installée dans un centre de tri canadien. Ce tamis rotatif géant accomplit une ségrégation au début de la chaîne de tri et permet, entre autres, d’en retirer le verre concassé.

L’usine de Gatineau a été construite selon les mêmes critères que la succursale de Terrebonne afin d’être certifiée LEED® (Leadership in Energy and Environnemental Design). Le bâtiment, d’une superficie de 50 000 pi2, offre une capacité de traitement de 85 000 tonnes de matières recyclable par année. Et pour s’y faire, nous pouvons compter sur une équipe de 65 employés, séparée en deux quarts de travail.

05

Usine de micronisation du verre

Construite en 2013 sur le terrain adjacent de notre succursale de Lachute, cette usine n’a rien d’un centre de tri. En fait, l’usine de micronisation traite le verre sortant des centres de tri, récupéré via la collecte sélective. La matière est conditionnée et micronisée afin d’en obtenir une poudre, nommée VERROX®, qui est ensuite utilisée comme un ajout cimentaire.

TRICENTRIS_LACHUTE_RETOUCHÉE_LISL7816

Cette technologie, développée par la chaire de recherche SAQ de valorisation du verre dans les matériaux de l’Université de Sherbrooke, entraine plusieurs retombées positives telles que l’amélioration de la performance des bétons, la diminution de la production de gaz à effet de serre générés par la fabrication du ciment mais aussi et surtout, elle offre une solution pour la valorisation du verre.

Le bâtiment, d’une superficie de 23 500pi2, pourra ultimement traiter jusqu’à 60 000 tonnes de verre par année. Actuellement, l’unité pilote permet de produire 6 000 tonnes de VERROX®, mais aussi d’autres produits de verre conditionné tels que de l’abrasif projeté, des granulats décoratifs et du sable de filtration.

En plus de fabriquer un matériau qui permet de rencontrer les exigences de LEED® Canada dans trois domaines d’application, l’usine de micronisation est elle-même construite en respect des critères de certification LEED®.

greentonbac_9

Partagez Série Green ton bac!

Une nouvelle capsule de la série Green ton bac est maintenant en ligne!
Visionnez la capsule #9 : Métal au bac