25 février 2019

La poudre de verre certifiée!

C’est en décembre dernier que Tricentris a reçu la bonne nouvelle : la poudre de verre est maintenant reconnue comme ajout cimentaire par le Groupe CSA. Cette nouvelle norme, CSA-A3000, est accueillie comme une fierté, une victoire et un privilège, mais aussi comme la consécration de près d’une décennie de travail acharné.    

Et pour cause! Depuis 2010 déjà, Tricentris est impliqué dans la valorisation du verre au Québec. C’est en collaboration avec la Chaire SAQ de valorisation du verre dans les matériaux de la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke et de son professeur titulaire, monsieur Arezki Tagnit-Hamou, qu’a été développé cet écomatériau novateur. S’en est suivi en 2013 la construction de notre usine de micronisation du verre à Lachute, la première usine en son genre en Amérique du Nord. Depuis maintenant cinq ans, le VERROX® y est produit et demeure la seule poudre de verre faite à 100% de verre post-consommation provenant de la collecte sélective. 

Tout en offrant une deuxième vie pour le verre du Québec, la poudre de verre permet d’améliorer les performances du béton en le rendant plus résistant et plus durable. Cet ajout cimentaire vient remplacer des parts de ciment dans le béton et peut être utilisé dans les trottoirs, les bordures, les pavés et le mobilier urbain, bref, toutes infrastructures où il y a du béton. De plus, chaque tonne de VERROX® utilisée en remplacement du ciment permet de sauver une tonne de gaz à effet de serre. 

Bien qu’elle ait déjà été utilisée dans plusieurs réalisations municipales et projets de démonstration, l’introduction de la poudre de verre dans la norme CSA permet aujourd’hui de paver la voie vers son utilisation à très grande échelle. « Depuis 2013, les nombreux essais in situ réalisés avec le VERROX® dans les ouvrages ont contribué, par les résultats obtenus, à soutenir la normalisation de la poudre de verre » souligne monsieur Dominique Bégin, directeur de l’usine de micronisation du verre de Tricentris. 

« Il n’y a pas eu de nouveaux ajouts cimentaires intégrés au cours des 40 dernières années. Alors recevoir cette norme aujourd’hui symbolise en quelque sorte le fait d’être accepté au sein de la grande famille des ajouts cimentaires et d’être reconnu comme tel. C’était le dernier frein au déploiement du VERROX® » ajoute monsieur Grégory Pratte, ambassadeur VERROX®.  

Chaque tonne de poudre de verre est composée de quelques 2000 bouteilles et contenants de verre. Et la valorisation de cette matière se poursuivra alors que Tricentris investira 1 million de dollars en 2019 pour l’achat de nouveaux équipements. L’usine de micronisation pourra alors doubler, voire tripler, sa production de poudre de verre afin de répondre à une demande exponentielle. Nul doute que Tricentris assume son rôle de leader dans la transformation du verre au Québec.

PARTAGER CETTE NOUVELLE

D’AUTRES NOUVELLES

VOIR TOUTES LES NOUVELLES

Le prix d’être vert

Le T.E. est un outil de communication dont nous sommes fiers et qui nous démarque des autres organisations de tri. Bien que cela puisse sembler un peu contre nature pour un organisme environnemental de produire une publication papier, nous croyons…
LIRE LA NOUVELLE Le prix d’être vert