check icon

Tonnage traité depuis notre ouverture

5068180

tonnes
de matières

jean-sebastien-jpg

Des présentations améliorées dans vos écoles

Depuis maintenant 14 ans déjà, notre animatrice Hélène-la-trieuse se promène dans les écoles primaires de nos municipalités membres avec son atelier scolaire « La récup, moi j’m’en occupe! ». Cette activité destinée aux élèves du troisième cycle connait, année après année, une popularité grandissante. Le temps était donc venu de revamper cette animation et de la mettre au goût du jour. Évidemment, l’objectif demeure le même: sensibiliser les jeunes à l’environnement et à la récupération, mais cette cure de rajeunissement était la bienvenue.

Comme une image vaut mille mots, notre animatrice présente maintenant une visite virtuelle du centre de tri. Des vidéos de chaque étape de la chaîne et de tous les équipements, incluant nos nouveaux lecteurs optiques, permettent aux élèves de bien comprendre ce qui se passe au-delà du bac bleu et l’importance du tri à la source. Elle s’attaque aussi évidemment à la question que tous se posent un jour ou l’autre, debout devant son bac bleu, un item à la main: « Est-ce que ça va dans le bac? ». Trucs, astuces et exceptions sont à l’honneur, de même que les notions de réduction, réutilisation, valorisation et les autres voies de récupération. À la fin de l’atelier, les élèves possèdent alors tous les outils nécessaires pour être de véritables « récupér’acteurs ».

Cette nouvelle animation tombe à point pour la rentrée des classes et comme toujours, elle est offerte gratuitement dans les écoles primaires des municipalités membres de Tricentris. L’an dernier seulement, Hélène-la-trieuse a présenté son atelier à plus de 200 groupes et a rejoint quelque 6 000 jeunes. Tout aussi populaire, notez que notre pièce de théâtre « Récup et Dragon », pour les élèves du deuxième cycle du primaire, est également de retour pour la nouvelle année scolaire.

Pour mettre notre atelier scolaire à votre horaire, réserver les services de notre animatrice ou pour plus de renseignements sur notre programme scolaire, communiquez dès maintenant avec Myriam Forget-Charland : 450-562-4488 / mfc@tricentris.com.

Publié le 5 septembre 2018

portes-ouvertes_6

Un succès pour nos portes ouvertes!

Au cours de la Semaine québécoise de réduction des déchets, du 20 au 28 octobre dernier, nous avons tenu trois journées portes ouvertes dans nos centres de tri. Au total, quelques 800 personnes ont répondu à l’appel et se sont déplacées pour découvrir ce qui se passe au-delà de leur bac bleu.

Pour l’occasion, les directeurs d’usine, les contremaîtres mais aussi et surtout des trieurs se sont fait guides de leur usine. Ce fut l’occasion parfaite pour eux de sensibiliser les visiteurs à leur travail quotidien tout en expliquant le procédé du tri. D’ailleurs, l’un des commentaires que nous avons entendu le plus souvent était justement à quel point les trieurs sont bons, endurants et rapides. Les gens n’en revenaient simplement pas de la quantité de matière qui leur passe entre les mains et de la vitesse à laquelle elle défile.

Comme notre centre de tri de Terrebonne était le seul près de la grande région de Montréal à offrir une journée portes ouvertes, nous y avons reçu beaucoup de visiteurs de la métropole et de la Rive-Sud. Mais peu importe d’où les gens venaient, l’intérêt et la curiosité étaient partagés de tous, les cafés et chocolats chauds appréciés et ils ont été nombreux à profiter de notre kiosque d’information pour trouver réponse à leurs questions. Les citoyens ont l’environnement à cœur et nous avons réellement pu le constater.

Toute l’équipe de Tricentris qui a participé à ces journées portes ouvertes a su partager sa passion pour la récupération et nous souhaitons grandement répéter l’expérience l’an prochain.

portes-ouvertes_1
portes-ouvertes_2
portes-ouvertes_6
portes-ouvertes_3
Green ta vie_1

Série Green ton bac!

Les gens recyclent et veulent recycler. Ils pensent souvent bien faire mais parfois, ce qu’ils croient savoir n’est plus nécessairement à jour. C’est pourquoi Tricentris a souhaité réaliser une série de capsules vidéos visant à informer les citoyens. Pas des capsules portant sur Tricentris, mais bien sur les bonnes pratiques de la récupération. Afin de démontrer la réalité partagée des artisans du milieu, nous avons invité Société Via, gestionnaire de centres de tri dans la région de Québec, à collaborer à cette campagne de sensibilisation.

La réalisation de ce projet a été confiée à l’équipe de Green ta vie. Initiée par Erika Roy et Bianca Bernard, cette plateforme visant la démystification de tout ce qui touche à l’environnement et au développement durable se veut accessible et ludique.

Divertissant, court et clair. Voici les dénominateurs communs que partagent les capsules de la série Green ton bac! Chacune d’entre elles se concentre sur un message à la fois afin d’éviter de noyer les spectateurs dans une mer d’informations. Des sujets tels que la propreté des contenants, les types de verre et les articles scolaires sont abordés. Puis, en vulgarisant les propos plus techniques, le message devient moins pointu et réussit à rejoindre plus de gens. Et c’est ce qui compte. Après tout, l’ensemble de notre travail dépend de ce qui est déposé au départ dans le bac de récupération. Chaque geste a un impact. Si c’est bien trié à la source, ultimement, ce sera bien recyclé.

Bien conscients de ces enjeux et de l’importance de la sensibilisation, plusieurs gros joueurs, dont RECYC-QUÉBEC, le Ministère du Développement Durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Éco Entreprises Québec, Cascades et Réseau Environnement étaient parmi la centaine d’invités présents lors du lancement officiel de la campagne Green ton bac. Des invités pour le moins remarqués et appréciés!

Voici les liens pour visionner l’ensemble des capsules réalisées. Alors, informez-vous, rigolez un bon coup et surtout, n’oubliez pas de partager!

Capsule #1 – Sépare ta matière

Capsule #2 – Rince tes pots

Capsule #3 – Plastiques Yogi

Capsule #4 – Les types de verre

Capsule #5 – Les Möbius

Capsule #6 – Ménage de printemps

Capsule #7 – Paperassons

Capsule #8 – Green tes articles scolaires

Capsule #9 – Métal au bac

recup

Et de 500 pour Récup et Dragon!

Connaissez-vous beaucoup de pièces de théâtre qui atteignent les 500 représentations? Eh bien, c’est avec fierté que nous vous annonçons que vous pouvez aujourd’hui ajouter Récup et Dragon à votre – courte – liste! En effet, le 22 novembre dernier a eu lieu la 500e représentation de notre spectacle Récup et Dragon à l’école Le Tremplin de Labelle.

Joué en grande première au théâtre Le Marais à Val-David en septembre 2006, la popularité de Récup et Dragon n’a fait que grandir depuis. Avec en moyenne une trentaine de représentations au cours des premières années, nous finirons 2018 avec un record de 80 spectacles offerts cette année.

Récup et Dragon c’est :

Plus de :            500 représentations à ce jour
Quelques :        50 000 jeunes spectateurs
Près de :            500 000 $ investis dans cette activité de sensibilisation

En plus de 500 représentations pour la pièce, ce sont aussi 500 performances de monsieur Michel Borduas, comédien professionnel, qui donne vie aux personnages de Sakakomi, Bonzaï et O-Gon-Chu dans le spectacle depuis le tout début. « C’est toujours avec la même ferveur, après 500 représentations, que je joue cette pièce. Probablement à cause de la conviction de faire le bien, socialement parlant. Si cela fait de nos jeunes d’aujourd’hui de meilleurs citoyens demain, engagés dans la protection de l’environnement, alors j’ai ma petite gratification personnelle! Bravo à Tricentris d’utiliser si intelligemment le théâtre pour diffuser son message.»

Pour ajouter Récup et Dragon au calendrier d’activités de votre école, contactez Myriam Forget-Charland, 450-562-4488 / mfc@tricentris.com

Publié le 18 décembre 2018

recup-et-dragon
TRICENTRIS_PAPIER

Édito – avril 2019

fred

Quand on se compare…

 

Récemment, certains nous ont reproché de trop vouloir faire de surplus. En réponse à ces détracteurs, disons qu’à titre d’OBNL, nous avons l’obligation de bien gérer l’entreprise. Qui plus est, notre mission, tout comme celle des municipalités, consiste à offrir le meilleur service au meilleur coût possible pour nos membres. Et cela exige, encore une fois, une gestion diligente.

Certes, notre héritage québécois judéo-chrétien maintient encore aujourd’hui tabou toute question monétaire. Alors, je vous mets en garde : cet édito parle d’argent.

Actuellement, Tricentris demande à ses membres une contribution de 2,01 $ par citoyen. L’idée d’une contribution basée sur la population plutôt que sur le tonnage avait pour but de favoriser la récupération tout en brisant l’équation que plus on recycle, plus on paie. Aujourd’hui, lorsqu’on fait tout de même ce calcul à la tonne et en considérant le tonnage apporté par nos membres, nous en sommes à 21,28 $ la tonne métrique.

Je tenais à souligner ce chiffre, ne serait-ce que pour le comparer au prix actuel du marché demandé par nos compétiteurs qui s’élève maintenant à 85 $ la tonne métrique. Avec un tel tarif, nous aurions des revenus additionnels de 11 millions $ par année. Avec un manque à gagner semblable à celui de 2018, soit une perte de 5 millions $, nous aurions donc en 2019 notre meilleure année à vie avec un surplus de 6 millions $.

Ceci met en lumière toute la force que représente le tonnage des membres. Si jamais les marchés ne se redressaient pas avant 2020 et que Tricentris avait besoin de demander la contribution exceptionnelle à ses membres, les tarifs seraient encore avantageux. Par exemple, en demandant 50 % de cette contribution exceptionnelle, nous irions chercher 4,8 millions $ supplémentaires et vos coûts de traitement à la tonne métrique s’élèveraient en moyenne à 49 $. Donc malgré cela, votre coût demeurerait toujours bien en deçà des 85 $ exigés ailleurs sur le marché actuellement.

Loin de moi l’intention d’être de mauvais augure; tel n’est pas le but de l’exercice. Mais parfois, lorsque les temps sont durs, il est permis de se comparer pour se consoler.

Dans un tout autre dossier, mais quand même en lien avec nos finances, nous savons désormais que 40 millions $ seront prévus pour l’amélioration des centres de tri du Québec, tel qu’annoncé lors du récent budget provincial. Évidemment, Tricentris salue cette mesure. Nous pourrons ainsi poursuivre notre voie vers une qualité toujours meilleure. Toutefois, j’espère que les programmes d’aide qui seront mis en place tiendront compte de la conjoncture économique des centres de tri québécois. On connaît tous la limite des subventions à 500 000 $ du gouvernement afin de respecter ses règles internes. Toutefois, cette limite oblige les centres de tri à débourser des sommes actuellement consacrées à survivre. D’autant plus que plusieurs d’entre nous avons déjà investi le peu de liquidités disponibles pour améliorer la qualité des fibres en 2017-2018. Il sera intéressant de voir comment l’aide annoncée considérera le manque à gagner des centres de tri.

C’est à suivre.

Frédéric Potvin,
Directeur général